mardi 21 octobre 2014

[Mode] Vous mettrez bien un peu de Balsamik dans votre dressing ?

S'habiller quand on est ronde, voire extra ronde (ok grosse) comme moi, c'est la galère. Et n'allez pas me dire : "Mais sssiiii, tu as tout plein de sites Internet super sympa comme Castaluna ou Taillissime !" ou la variante "Mais ssiiii, tu as tout plein de sites anglophones pour t'habiller !". Oui, très bien, merci, mais je rame encore pour trouver mon bonheur.


Et oui, je fais partie de ces rares filles super pulpy qui n'élèvent pas le stretch ou toute matière moulante comme le Saint-Graal. Excusez-moi, mais enrober mes (généreuses) formes dans un tissu qui en soulignera les moindres défauts, j'ai encore du mal. Ceci étant, et c'est important de le souligner, certaines blogueuses - Stéphanie & Audrey en tête - osent, assument et purée (de pois), ça leur va terriblement bien ! Je suis jalousie.

Donc pour en revenir à mes moutons, les sites de mode pour femmes rondes ont parfois des collections qui me tapent dans l'oeil, mais ce n'est jamais une évidence. Et voilà qu'entre en scène Sandrine Camus, super blogueuse de son état et maman entre autres de Gamon Girls.
Mais pourquoi nous parle-t-elle de Sandrine ? Et bien parce que Sandrine a eu la chance de créer sa collection capsule pour le site Balsamik, "le site qui s'adapte à toutes les morphos", que j'ai découvert à cette occasion. Naaaaan ? Et si !

http://www.balsamik.fr/shop/collection-capsule.htm

Sandrine a donc pris un plaisir fou pour nous proposer son "aventure épatante", elle nous en parle d'ailleurs ici et ici. Je vous laisse y faire un tour.
Pantalons, chemisiers (dont un vert à pois que j'aime d'amour), pulls ou encore t-shirts, cette collection capsule est vraiment craquante. Evidemment, j'ai fait chauffé la CB pour un chemisier, un t-shirt et une veste.


D'une manière générale, c'est toujours une bonne nouvelle quand une marque ou un site s'intéresse aux femmes qui ont des formes. Faut-il rappeler que la taille moyenne la plus observée chez les femmes est le 40, suivie du 42 ? Ah, ça calme non ?
Sur Balsamik, il y en a pour tous les goûts : les minces, les normales et les rondes. Vous y trouverez des fringues bien entendu, mais aussi de la lingerie, des chaussures et du linge de maison. Les hommes ne sont pas oubliés et ont également leur section. C'est une jolie découverte.

Un jour, ce type de collection sera aussi disponible dans les magasins. On peut y croire. En attendant, filez vite voir cette collection épatante avant qu'elle ne s'épuise !

samedi 18 octobre 2014

[Culture] L'Exoconférence d'Alexandre Astier : fascinant !

On m'avait dit "Tu verras, c'est un super spectacle.". On m'avait dit "C'est génial !". On m'avait dit que le génie d'Alexandre Astier avait encore frappé. Mais ils étaient tous très loin du compte. Je ne pensais pas que je verrai ce jour-là l'un des meilleurs spectacles de l'année : l'Exoconférence d'Alexandre Astier.


Un big bang ou plutôt un brie de Meaux. Ceux qui ont vu cette "conférence" me comprendront. Pour les autres, l'Exoconférence explose tout son sur passage. C'est à ce point excellent que je ne sais pas par où commencer.

Le "pitch" de la soirée :
"Après avoir endossé le costume de Jean-Sébastien Bach dans son spectacle Que ma joie demeure !, Alexandre Astier revient sur scène, s'aventure là où on ne l'attend pas et pose la question de la vie extraterrestre. Parler au théâtre de l'univers et de la possibilité de nos voisins de l'espace est une promesse poétique et fascinante.
[...] L'Exoconférence lève le voile sur le phénomène le plus mystérieux de notre civilisation et dresse enfin la synthèse définitive et irrévocable du mythe extraterrestre."

Cela pourrait être perçu comme ardu, pointu, voire effrayant... mais pas du tout !
L'Exoconférence est donc un véritable OVNI (ou PAN pour les habitués) théâtral. Pendant 1h30, Alexandre Astier, en parfait maître de... conférence (c'est bien vous suivez), nous explique par le menu pourquoi notre planète n'est pas "forcément" née d'un big bang (ou d'un brie de Meaux donc), les différents formes de cosmogonie au fil des millénaires (en gros comment les différentes civilisations représentaient la Terre et l'Univers > je vous recommande la version chinoise avec éléphants et tortue), comment le mythe de la soucoupe volante est né (hilarant et fascinant) ou ce qu'est la retro ingénierie... Et j'en oublie tellement, ce spectacle étant d'une telle richesse intellectuelle

La Plaque de Pioneer tient une place prépondérante tout au long de la soirée et c'est passionnant.
Embarquée à bord de sondes spatiales dans les années 70, elle était destinée à présenter notre humanité aux éventuels extraterrestres qui croiseraient sa route. Evidemment, elle fait l'objet d'anecdotes toutes plus drôles les unes que les autres.

La fameuse plaque de Pioneer avec quelques "légères" invraisemblances

Ce spectacle est une source inépuisable d'humour, mais aussi de fascination. Je crois d'ailleurs que c'est le sentiment que j'en retiens : j'ai été et je reste fascinée par l'Exoconférence. De la mise en scène léchée, parfaitement maîtrisée et originale comme jamais à l'écriture en passant par le sujet lui-même, tout est hypnotisant et surtout accessible à tous !
Loin d'être un cours magistral sur l'Univers, ce show est dédié aux scientifiques, mais aussi et surtout au grand public en quête d'un peu d'intelligence (extra)terrestre. Mission parfaitement réussie.

Enfin, Alexandre Astier manie les mots, l'histoire et l'humour avec une finesse qui confine au génie absolu. Je n'ai jamais eu la fan attitude et ce n'est pas prêt d'arriver, mais dans le cas présent, il est bluffant.

Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur les nombreux sites d'infos qui parlent de cette pièce ou sur le site de la Grenadine qui a également eu la chance de voir l'Exoconférence. Alors, convaincus ?